Le chapeau du Rabbi de Loubavitch (2/2)

(Suite de la première partie.) Revenons au sixième rabbi de Loubavitch et à son arrestation. On finit par l’escorter jusqu’au véhicule qui l’attend à l’extérieur. On l’a autorisé à emporter quelques affaires avec lui, dont son livre de prière, son châle de prière ainsi que ses teffilins, deux petits boîtiers de cuir que les JuifsLire la suite « Le chapeau du Rabbi de Loubavitch (2/2) »

Le chapeau du Rabbi de Loubavitch (1/2)

Il y a un grand principe qui semble régir l’édition contemporaine : les livres important ne sont pas disponibles. Ou alors ils épuisés, ou disponible chez un éditeur totalement confidentiel, ou à un tirage minuscule. En tous cas, le grande public y a difficilement accès. Un cas éclatant : les mémoires du sixième Rabbi deLire la suite « Le chapeau du Rabbi de Loubavitch (1/2) »

XunZi et la Rectification des Noms (2/2)

On trouve dans le livre attribué à XunZi un chapitre intitulé la Rectification des Noms. Attribué à XunZi parce que tous les ouvrages qui datent de la période des Printemps et des Automnes (781 à 476 avant notre ère) ou de la période des Royaumes Combattants (476 à 221 avant notre ère), sont en réalitéLire la suite « XunZi et la Rectification des Noms (2/2) »

XunZi et la Rectification des Noms (1/2)

Première partie : vie et contexte historique. Le bâton de la Rectification des Noms est repris deux cents ans après Confucius par XunZi, connu aussi en français sous le nom de Siun Tseu. C’est lui qui écrivit le traité appelé Rectification des Noms, qui fit passer le concept d’une idée confucéenne à l’état brut àLire la suite « XunZi et la Rectification des Noms (1/2) »

Confucius et la Rectification des Noms (2/2)

Nous sommes en 505 avant l’ère courante. Revenu dans son pays natal, Confucius s’est retiré des affaires. Il s’adonne à l’étude, l’étude par excellence : celle des classiques. Mais voilà que Yanghu, un puissant membre de la famille Ji, insiste : il veut que Confucius le serve. Refus du sage. Yanghu tente un coup d’état pourLire la suite « Confucius et la Rectification des Noms (2/2) »

Confucius et la rectification des noms (1/2)

On trouve l’expression « rectification des noms » (正名) employée pour la première fois chez Confucius, dans les Entretiens, un ouvrage qui compile l’ensemble des maximes et des apophtegmes qui lui sont attribués. Pour comprendre ce qu’il entend par rectification des noms, il nous faut nous plonger dans la contexte historique qui est celui de Maître Kong,Lire la suite « Confucius et la rectification des noms (1/2) »

La rectification des noms

Ceci est la première partie d’une série consacrée à la rectification des noms.Dans cet article, je présente brièvement le concept, en expliquant quelles sont ses différentes dimensions. Les deux articles suivants seront consacrés à Confucius et à Xun Zi, deux penseurs clés de la notion. Viendront ensuite plusieurs articles qui montreront comment on peut utiliserLire la suite « La rectification des noms »

La nuancitude et l’amalgamisme

Il est toujours de bon ton de réclamer de la nuance. Prenez un débat quelconque, laissez-le tourner pendant quelques jours, voyez comment différents arguments émergent. Quelque part dans le forum, vous entendrez très vite quelques voix se plaindre : tout cela manque de nuance. Encore des opinions bien tranchées, alors que les choses sont plusLire la suite « La nuancitude et l’amalgamisme »

Portrait du droitard en pleine lumière

Après avoir énervé la moitié de notre lectorat en publiant un portrait du gauchiste, nous allons, par soucis d’équilibre, énerver l’autre moitié en publiant cette semaine un portrait de son comparse sémantique : le droitard. Le droitard est un homme en retard. En retard sur son temps et en retard sur l’Histoire. Il considère qu’ilLire la suite « Portrait du droitard en pleine lumière »

Impérialisme et universalisme

Universalisme et impérialisme sont les deux versants d’une même montagne intellectuelle. La différence ? La personne qui parle. Celui qui veut promouvoir l’idée sous un jour positif dira universalisme. Celui qui veut la critiquer sous un angle polémique dira impérialisme. Dans les deux cas, ils parlent en réalité de la même chose.