Viktor Klemperer et la LTI

LTI : voici un acronyme qui ne se laisse pas deviner facilement. Et même lorsqu’on le déplie, sa signification n’est pas évidente : Lingua Tertii Imperii. Son équivalent français est plus clair : Langue du Troisième Reich. Mais même là, pour le dire en français, on a recours à un mot allemand. C’est dire siLire la suite « Viktor Klemperer et la LTI »

Julien Benda et la trahison des clercs (2/2)

Julien Benda constate qu’à la fin du XIXème, les clercs ont choisi un chemin nouveau : ils ont trahi. Conséquence de cet état de fait ? La réduction de l’universel au particulier, en particulier au niveau moral. Les grands systèmes moraux occidentaux (que ce soit le christianisme, l’humanisme ou la philosophie des Lumières dans sa version kantienneLire la suite « Julien Benda et la trahison des clercs (2/2) »

Julien Benda et la trahison des clercs (1/2)

Julien Benda a écrit la Trahison des clercs dans les années 20 (du XXème siècle) et voilà qu’on peut le lire dans les années 20 (du XXIème siècle) et trouver qu’il est toujours d’actualité. Sa thèse ? Les intellectuels de son époque ont trahi leur mission initiale. Celle-ci était simple : s’occuper des valeurs éternellesLire la suite « Julien Benda et la trahison des clercs (1/2) »

Dieu existe-t-il ?

Est-ce que Dieu existe ? C’est une question fondamentale, mais une question qu’on pose de moins en moins. Parce qu’elle est désormais du domaine du privé, de l’intime. Parce qu’elle semble dépassée. Parce qu’elle semble insoluble. Pour ces raisons et pour beaucoup d’autres, elle est désormais considérée, dans notre occident contemporaine comme un peu vulgaireLire la suite « Dieu existe-t-il ? »

Nationalité, citoyenneté

Il existe en français une distinction entre nationalité et citoyenneté, distinction que l’on a souvent tendance à oublier, réduisant le second concept au premier, au risque de perdre des nuances fondamentales. La nationalité, c’est le fait d’appartenir à une nation, c’est à dire à un groupe d’hommes qui partagent (entre autres) une langue, une culture,Lire la suite « Nationalité, citoyenneté »

Religion, religions (1/2)

Pour l’homme de la rue, le mot religion est un mot aussi évident que mystérieux. Évident, parce que tout le monde s’accorderait assez vite sur une définition, qu’elle soit intensive (quelque chose qui relève du « rapport individuel au sacré ») ou extensive (« le judaïsme, le christianisme, l’islam, etc. »). Mais mystérieuse, parce que, pour autant que leLire la suite « Religion, religions (1/2) »

Différents types de définitions

L’art de définir, au sens strict est le domaine du lexicographe. Arrêtons-nous quelques instants pour l’observer dans son milieu naturel, à une époque où l’informatique n’existait pas. Le lexicographe est un moissonneur du langage. Il recueille patiemment, sur de petites fiches cartonnées, toutes les occurrences des mots qui l’intéresse. Il écrit les citations, il préciseLire la suite « Différents types de définitions »

De l’art difficile de définir

Dans notre série sur la rectification des noms, nous nous intéressons aujourd’hui à la question du premier degré de la rectification : se mettre d’accord sur le sens des mots. Commençons par un petit exercice auquel le lecteur voudra bien se prêter : essayons de définir le mot table. Qu’est-ce qu’une table ? La premièreLire la suite « De l’art difficile de définir »

George Orwell et la dégradation de la langue anglaise

Le travail de George Orwell sur la langue et ses manipulations par les factions fascistes est connu : tout 1984 lui est consacré. Ce qui est moins connu, c’est un petit essai intitulé Politics and the English Language, qui a été publié en 1946 dans la revue littéraire Horizon. Il contient, en germe, la théorie d’OrwellLire la suite « George Orwell et la dégradation de la langue anglaise »