Viktor Klemperer et la LTI

LTI : voici un acronyme qui ne se laisse pas deviner facilement. Et même lorsqu’on le déplie, sa signification n’est pas évidente : Lingua Tertii Imperii. Son équivalent français est plus clair : Langue du Troisième Reich. Mais même là, pour le dire en français, on a recours à un mot allemand. C’est dire siLire la suite « Viktor Klemperer et la LTI »

Julien Benda et la trahison des clercs (2/2)

Julien Benda constate qu’à la fin du XIXème, les clercs ont choisi un chemin nouveau : ils ont trahi. Conséquence de cet état de fait ? La réduction de l’universel au particulier, en particulier au niveau moral. Les grands systèmes moraux occidentaux (que ce soit le christianisme, l’humanisme ou la philosophie des Lumières dans sa version kantienneLire la suite « Julien Benda et la trahison des clercs (2/2) »

Julien Benda et la trahison des clercs (1/2)

Julien Benda a écrit la Trahison des clercs dans les années 20 (du XXème siècle) et voilà qu’on peut le lire dans les années 20 (du XXIème siècle) et trouver qu’il est toujours d’actualité. Sa thèse ? Les intellectuels de son époque ont trahi leur mission initiale. Celle-ci était simple : s’occuper des valeurs éternellesLire la suite « Julien Benda et la trahison des clercs (1/2) »

Des Japonais à Jérusalem (2/2)

(Suite de la première partie). Dès le début, Teshima considère, à l’instar de Uchimura Kanzō, dont il fréquentait le mouvement, que le christianisme tel qu’il a été amené par les occidentaux est trop… occidental. Ce qu’il veut, c’est retrouver le christianisme originel, tel que vécu par les apôtres. Et pour cela, il ne voit qu’uneLire la suite « Des Japonais à Jérusalem (2/2) »

Des Japonais à Jérusalem (1/2)

C’est un groupe étonnant : un groupe de Japonais sionistes. Un groupe que les Hiérosolymitains connaissent souvent de façon un peu confuse. On les voit une fois par an faire une parade au moment de Soukkot, et de temps en temps au Kotel. Lorsqu’ils s’y rendent en groupe, au moment de leur pèlerinage annuel, ilsLire la suite « Des Japonais à Jérusalem (1/2) »

Un mythe moderne 2/2

(Suite de la première partie) L’ouvrage de Jung Un Mythe moderne, a été publié en 1958, trois ans avant son décès. Il serait abusif de dire que c’est son livre testament (dans cette catégorie on lira plutôt Essai d’exploration de l’inconscient), mais c’est un livre dense, qui agglomère énormément de concepts clé de l’auteur. PourLire la suite « Un mythe moderne 2/2 »