Nationalité, citoyenneté

Il existe en français une distinction entre nationalité et citoyenneté, distinction que l’on a souvent tendance à oublier, réduisant le second concept au premier, au risque de perdre des nuances fondamentales. La nationalité, c’est le fait d’appartenir à une nation, c’est à dire à un groupe d’hommes qui partagent (entre autres) une langue, une culture,Lire la suite « Nationalité, citoyenneté »

George Orwell et la dégradation de la langue anglaise

Le travail de George Orwell sur la langue et ses manipulations par les factions fascistes est connu : tout 1984 lui est consacré. Ce qui est moins connu, c’est un petit essai intitulé Politics and the English Language, qui a été publié en 1946 dans la revue littéraire Horizon. Il contient, en germe, la théorie d’OrwellLire la suite « George Orwell et la dégradation de la langue anglaise »

Héraclite au Quai d’Orsay

Analyse du film Quai d’Orsay, de Bertrand Tavernier (2013). C’est un film sans prétention qui a reçu un accueil poli. Certains critiques vont même jusqu’à dire que le réalisateur, Bertrand Tavernier, est « passé à côté de son sujet ». Voire. Car Quai d’Orsay fonctionne à deux niveaux. D’un côté, c’est une farce sur la vie politiqueLire la suite « Héraclite au Quai d’Orsay »

Brume sur la démocratie

L’élection présidentielle française en cours a quelque chose de frappant : on voit une augmentation sensible de l’argument moral. Beaucoup de gens se drappent dans de grands principes et expliquent, en particulier sur les réseaux sociaux, pour qui ils refusent de voter absolument. L’argument prend généralement la forme suivante : « le candidat X aLire la suite « Brume sur la démocratie »

Rivalité mimétique et variant omicron

Bientôt deux ans de Corona virus. Deux ans de hauts et de bas, de confinements, de déconfinements, de tests, de vaccins, de promesses, de promesses non-tenues, de frontières qu’on ouvre, de frontières qu’on ferme, de mensonges, de vérités – deux ans d’un bazar sans nom. Le corona virus est un peu comme une série télé.Lire la suite « Rivalité mimétique et variant omicron »

Tout dire, ou ne pas tout dire

Cet été, le JTwitter* francophone a bruissé de mille piaillements au sujet de la liberté d’expression. La raison ? Le retour d’un antisémitisme de base qu’on avait espéré enterré bien loin de nous. Dans les manifestations anti-passe sanitaire, on a vu des pancartes sur le thème de Qui ?, le Q dessiné avec des cornes.Lire la suite « Tout dire, ou ne pas tout dire »

Impérialisme et universalisme

Universalisme et impérialisme sont les deux versants d’une même montagne intellectuelle. La différence ? La personne qui parle. Celui qui veut promouvoir l’idée sous un jour positif dira universalisme. Celui qui veut la critiquer sous un angle polémique dira impérialisme. Dans les deux cas, ils parlent en réalité de la même chose.

Fenêtre d’Overton et liberté d’expression

« On ne peut plus rien dire » : voilà un constat que beaucoup de gens partagent sans arriver à le formuler plus précisément. On regarde ce qui nous faisait rire dans les années 80 ou dans les années 90 et on se dit, parfois amèrement, qu’effectivement, aujourd’hui ça serait impensable. D’où le succès des archives deLire la suite « Fenêtre d’Overton et liberté d’expression »

Tocqueville était-il un sale type ?

Tocqueville était-il un sale type? Michel Onfray, un de nos auteurs contemporains les plus prolixes, a consacré tout un ouvrage à cette question (Tocqueville et les Apaches, 2017). Sa thèse ? C’était un sale bonhomme. Il était proesclavage, progénocide, proraciste. Un vrai de vrai. Pourquoi est-il si bien vu ? D’après Onfray, c’est parce queLire la suite « Tocqueville était-il un sale type ? »