Journal d’un civil (94) Sous le radar

Lundi 8 janvier.

Le flux d’information continue est parfois difficile à gérer. On a l’impression d’avoir accès à tout, mais cette abondance peut nuire et suivre l’actualité devient parfois presqu’un métier à plein temps. Mais c’est aussi l’occasion de s’amuser. On peut ramasser les nouvelles en bouquets, et suivre un thème particulier pour voir comment il s’organise.

Lire la suite « Journal d’un civil (94) Sous le radar »

Journal d’un civil (93) Ce 7-ci et ce 7-là

Dimanche 7 janvier.

Ce matin la journée a commencé tôt, et le café coule abondamment. Il a fallu d’abord s’occuper des enfants, puis faire le ménage de l’après-shabbat, une activité toujours passionnante.

Vers dix heures, on sort pour aller prendre un brunch chez des amis qui habitent au bout de la rue. Ils ont emménagé dans leur appartement peu de temps après nous, et tout est déjà parfaitement en ordre. Ils ont repeint les murs, ils ont installé leurs affaires, et, comble du luxe, ils ont même des étagères remplies seulement à moitié. Peut-être faut-il préciser qu’ils sont en train de faire l’alyah et que toutes leurs affaires sont encore quelque part dans un entrepôt aux Etats Unis.

Lire la suite « Journal d’un civil (93) Ce 7-ci et ce 7-là »

Journal d’un civil (92) Shabbat shemot

Samedi 6 janvier.

Hier j’ai éteint le téléphone pendant que Nasrallah, le dirigeant du hezbollah qui se cache dans un bunker, quelque part au Liban, depuis des années, déblatérait à la télé. C’était son deuxième discours de la semaine. Deux jours auparavant il avait parlé près d’une heure pour ne pas dire grand-chose, et vendredi, il avait commencé à parler pour ne pas dire grand-chose non plus. La vraie question qui nous intéressait ici, était de savoir ce qu’il allait faire suite à l’élimination des membres du hamas dans la banlieue de Beyrouth. Le principal, Salih Al-Aruri, étant maintenant inhumé, quel allait être la réponse militaire du hezbollah ?

Shabbat commence tôt, j’ai éteint le téléphone vers 16h15 sans avoir la réponse.

Lire la suite « Journal d’un civil (92) Shabbat shemot »

Journal d’un civil (91) Les 90 jours

Vendredi 5 janvier.

Ce matin, premier jour du week-end israélien. On traîne un peu, on regarde la télé, on prend un café en discutant. Vers neuf heures trente, on part faire les courses. Premier arrêt à la boulangerie, pour acheter la hallah et quelques viennoiseries. Deuxième arrêt à la petite bibliothèque de plein air, où je trouve un Asimov en français. Troisième arrêt au supermarché, où on achète de quoi faire le plat de ce soir.

Lire la suite « Journal d’un civil (91) Les 90 jours »

Journal d’un civil (86) Le meal train

Dimanche 31 décembre.

Ce matin, j’ai une pêche magnifique. Alors j’en profite et je fais tout ce qui a besoin d’être fait le lendemain de shabbat. Je lance une lessive, je passe l’aspirateur, je fais la vaisselle, je balaye, je lave le sol. Je passe également une commande sur Internet pour les courses, qui arriveront dans l’après-midi. J’essaye de faire autant que je peux tant que la sciatique ne me lance pas.

Lire la suite « Journal d’un civil (86) Le meal train »

Journal d’un civil (85) Shabbat Vayehi

Samedi 30 décembre.

Le temps hébraïque traditionnel est compté avec un calendrier spécifique, mais il est également compté à partir d’un texte. La Torah est divisée en une cinquantaine de sections, chacune étant lue dans les synagogues du monde entier, semaine après semaine. Une fois arrivé à la fin de la Torah, on remet le compteur à zéro et la semaine d’après on recommence au chapitre un. Pour l’occasion on fait une grande fête, pendant laquelle on procède à la lecture qui rend le texte circulaire (arrivé au dernier mot on reprend au premier), et on danse avec le texte en le prenant dans ses bras, dans une embrassade qui rend la littérature joyeuse.

Lire la suite « Journal d’un civil (85) Shabbat Vayehi »