Journal d’un civil (173) Visite guidée de Be’er Sheva

Mercredi 27 mars.

Petite parenthèse pour interrompre, momentanément, la litanie d’informations qui ne sont pas toujours très réjouissantes. Hier, le quizz, aujourd’hui : les réponses. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur Be’er Sheva.

  1. Quel est le nombre d’habitants de Be’er Shéva ?
    a. 255 000
    b. 175 000
    c. 165 000
    d. 215 000
    On n’a pas l’impression, parce qu’on n’en entend pas souvent parler, mais Be’er Sheva est la quatrième ville du pays en terme de nombre d’habitants. Le trio de tête est Jérusalem (un million), Tel Aviv (500 000) et Haifa (300 000). Et pourtant Be’er Sheva est souvent oubliée, invisible capitale du Néguev.
    Les résultats municipaux ? Il fallait les chercher soigneusement dans la presse nationale. Les horaires de shabbat ? Ils ne sont même pas mentionnés dans le grand journal francophone. Et pourtant la ville se développe : elle a pour ambition de doubler d’ici 2040. Ce qui est tout à fait possible tant elle s’étend dans toutes les directions.
    Quant aux Français, ils sont certes moins nombreux que dans le centre ou qu’à Netanyah, mais, selon la liste des personnes inscrites au registre consulaire, ils sont tout de même près de 4 000 à être inscrits. Le chiffre est à prendre avec des pincettes : certaines personnes sont françaises par filiation, sans forcément parler la langue par exemple, et d’autres ne sont pas inscrites. Mais tout de même : il y a une présence francophone dans la région, et il ne reste plus qu’à lui redonner une structure.
  2. Combien de quartiers compte la ville de Be’er Shéva ?
    a. 14
    b. 17
    c. 20
    d. 25
    J’ai été le premier surpris. Les quartiers sont numérotés en utilisant l’alphabet hébraïque, et il me semble que le chiffre le plus élevé est youd aleph (11). Dalet (4) est le quartier mal famé qui a longtemps donné sa (mauvaise réputation) à Be’er Sheva. Drogue, délinquance, banditisme : c’est l’une des raisons pour lesquelles les gens nous regardaient bizarrement quand on leur disait qu’on avait choisi d’aller habiter Be’er Sheva. Mais la ville a profondément changé, en particulier grâce à son maire actuel, qui a fait un grand ménage. Elle attire les jeunes familles, elle se développe : elle mérite son titre de capitale du Néguev.
  3. Quel est le plus vieux quartier de Be’er Shéva ?
    a. Schrouna Aleph
    b. La vieille ville
    c. Shikoun Darom
    d. Schrouna Guimel
    Les gens ont hésité avec Schrounah Aleph (« le quartier un »), à cause du nom, mais non, c’est bien la vieille ville qui est l’endroit le plus ancien. On pense que le site originel de peuplement se trouvait non loin de là, vers le marché. La vieille ville quant à elle date de la période ottomane, début vingtième siècle. Ce sont de jolis bâtiments, assez bas (il est rare qu’ils aient plus d’un étage), avec des cours, des jardins, et des murs blanchis à l’intérieur. A visiter.
  4. Comment s’appelle le précédent maire de Be’er Shéva ?
    a. Yitzhak Rager
    b. Yaakov Turner
    c. David Tuviyahu
    d. David Bonfeld
    Ces noms sont immédiatement identifiables pour tout habitant de la ville : ce sont des noms de rues ou de boulevards. Le tout est de se souvenir de l’ordre de leur passage à la mairie. En l’occurrence, il s’agit de Turner, qui a donné son nom au stade de football. (A prononcer un peu comme terre-nère.)
  5. Quelle est l’origine du nom de la ville de Be’er Shéva ?
    a. Les sept puits d’Avraham
    b. Les puits creusés par Yitzhak
    c. Les sept moutons donnés à Avimélekh
    d. L’alliance faite entre Avraham et Avimélekh
    La réponse a été controversée. Le mot be’er en général ne pose pas de problème : il signifie « puits ». Le mot shéva en revanche est ambigu. Les gens pensent immédiatement au chiffre sept, mais dans le texte biblique il signifie ici « serment ». Be’er Sheva, c’est le « puits du sermet », à propos de l’alliance contractée entre Avraham et Avimelekh.
  6. Quel est le prophète qui a nommé ses fils juges dans la ville de Be’er Shéva ?
    a. Samuel
    b. Ovadia
    c. Yéhézkael
    d. Jérémie
    Il s’agit du prophète Samuel (Shmuel), qui a été le dernier des Juges. Il faut absolument (re)lire les livres qui portent son nom : c’est une saga d’une ampleur rare.
  7. Le musée des soldats de Anzac raconte l’histoire de ces soldats qui ont aidé à la libération de Be’er Shéva en 1917. Mais qui sont ces soldats ?
    a. Des Australiens et des Américains
    b. Des Australiens et des Néo-Zélandais
    c. Des Britanniques et des Français
    d. Des Britanniques et des Néo-Zélandais
    Anzac signifie « Australian and New Zealand Army Corps » : la réponse est donc dans l’acronyme, si on le connait. Les soldats tombés pendant cette fameuse bataille (une colossale charge de cavalerie) sont enterrés dans un cimetière situé à côté du musée, dans un terrain offert par la ville, et magnifiquement entretenu jusqu’à aujourd’hui.
  8. Qui était à la tête des soldats lors de la conquête de Be’er Shéva en 1917 ?
    a. Yosef Trumpeldor
    b. Le Général Allenby
    c. Le Général Eisenhower
    d. Le Général Patton
    Allenby, dont le nom se trouve sur un nombre incalculable de rues en Israel.
  9. Hapoel Be’er Shéva est un club de football de ligue nationale. En quelle année fut créé le club ?
    a. 1949
    b. 1954
    c. 1961
    d. 1963
    En 49, juste après l’indépendance.
  10. Combien de fois Hapoel Be’er Shéva a gagné le championnat national de football ?
    a. 2 fois
    b. 3 fois
    c. 4 fois
    d. 5 fois
    Beaucoup de gens ont répondu « trois fois », parce que tout le monde sait qu’ils ont gagné récemment le championnat trois fois de suite (2016, 2017 et 2018). Mais c’est oublier qu’ils avaient gagné également en 1975 et 1976 : cinq au total.
  11. Quel est le nom du prix attribué à la ville de Be’er Shéva pour la création de fontaines dans l’espace public ?
    a. Prix du design
    b. “La ville des jardins”
    c. “La ville d’eau”
    d. “La ville des fontaines”
    Le prix du design : aucune idée de ce que c’est. Mais c’est vrai que les fontaines sont nombreuses, et, l’été, les enfants adorent jouer au milieu des jets d’eau spécialement conçu pour eux. Quand la température monte à plus de 42 tous les après-midi, le rafraîchissement est le bienvenue.
  12. Comment s’appelle le musée des sciences pour enfants à Be’er Shéva ?
    a. Le Park Carasso
    b. Le musée du Négev
    c. La Lunada
    d. Le Musée des enfants
    On ne l’a pas encore visité, mais il a une excellente réputation. Il y a beaucoup d’expositions temporaires qui ont l’air intéressantes. Pendant le Covid, on voyait les affiches pour un parcours sur les dinosaures, mais le musée était fermé. Longtemps, dans l’arrière-cour, il y avait des sortes de sculptures à moitié terminées : un mammouth et une sorte d’ours géant, dont on voyait les entrailles de mousse et de fer. De quoi tourner un bon film d’épouvante à la tombée de la nuit.
  13. L’amphithéâtre de Be’er Shéva qui se situe au Parc Nahal est le plus grand du pays. Combien peut-il recevoir de spectateurs ?
    a. 6000 spectateurs
    b. 8000 spectateurs
    c. 10000 spectateurs
    d. 12 000 spectateurs
    Pour comparaison, le deuxième compte 6 000 places, et se trouvé à Césarée. Les gens semblent déplorer le fait qu’il est sous-utilisé.
  14. Savez-vous que le premier lycée créé en Israël se trouve à Be’er Shéva ? De quel lycée s’agit-il ?
    a. Mékif Aleph
    b. Mékif Rager
    c. Mékif Tuviyahu
    d. Mékif Amit
    Les gens en sont très fiers. Un jour je dis à un copain que je suis allé à tel parc avec les enfants. Il me dit aussitôt : c’est juste en face de mon ancien lycée, et c’est le premier lycée d’Israël ! Dont acte.
  15. En 1979 la ville de Be’er Sheva a reçu la visite historique d’un président d’état étranger. De qui s’agit-il ?
    a. Jimmy Carter
    b. Anouar Sadate
    c. Valéry Giscard D’Estaing
    d. Habib Bourguiba
    En 79, Be’er Sheva ne ressemblait vraiment pas à la ville d’aujourd’hui. Peut-être serait-il plus juste de dire qu’il a « emprunté une route qui traversait la ville ».
  16. Quel est le premier centre commercial (canyon) de Be’er Sheva ?
    a. Canyon Shaul hamelekh
    b. Canyon Avia
    c. Canyon Haneguev
    d. Canyon Kiriyat Hamemshala
    J’ai été extrêmement surpris, parce que le canyon Haneguev est très moderne, bien entretenu, voire rutilant à certains endroits. A l’inverse, le canyon Shaul Hamelekh semble sorti d’un film de Science-Fiction dystopique des années 70. Et pourtant il est plus récent ! Allez comprendre.
  17. Quel est le chanteur célèbre natif de Be’er Shéva ?
    a. Moshé Peretz
    b. Lior Narkisse
    c. Amir Bénayoun
    d. Shimi Tavori
    Mon voisin de table me dit : « c’est mon cousin ! » Je lui demande : littéralement, ou figurativement parlant ? Il me dit non, non, c’est mon cousin. Comme je connais également le cousin de David Guetta, on peut dire que je suis extrêmement bien connecté, au second degré, avec les grands musiciens de notre époque.
  18. Combien de fois Rubik Danilovich a été élu maire de Be’er Shéva ?
    a. 2 fois
    b. 3 fois
    c. 4 fois
    d. 5 fois
    Cinq fois ! Je n’ai jamais vu un homme politique aussi populaire, aussi bien à droite qu’à gauche. C’est bien simple : lors de l’élection de cette année, il n’y avait même pas de candidat en face. Tout le monde sait que les bersébéens votent Rubik.
  19. L’hôpital Soroka est le grand plus employeur du Négev. Combien compte-t-il d’employés ?
    a. 2800
    b. 3200
    c. 4200
    d. 4800
    Les deux grands pôles d’emploi du Néguev ont longtemps été l’université et l’hôpital. Ils sont face à face, étalés sur deux grands campus. S’y déplacer peu prendre un certain temps : pour aller à son rendez-vous, il faut prévoir une marge, et ajouter le fait qu’on va se perdre au moins une fois. Depuis, un centre high-tech se développe également près de l’université.
  20. Quels sont les animaux qui ont fait leur “alyah” de France au Midbarium de Be’er Shéva ?
    a. Les guépards
    b. Les rhinocéros
    c. Les léopards
    d. Les crocodiles
    On a répondu au hasard, et on a trouvé la bonne réponse.
    Merci à Mylène pour ce quizz !